Mal de pierres de Milena Agus

Publié le par Flora

Roman assez court, avec une belle photo de couverture, une auteure plutôt engageante (j'adore les sonorités douces du prénom qui contrastent avec le nom pointu). Mais tous ces éléments ne sauvent pas un livre du quasi ennui ressenti à la lecture. C'est souvent le cas lorsqu'on vous en dit du bien, voire du meilleur  et surtout qu'on lit pas mal d'éloges condensés en une ou deux phrases sans verbe, elliptiques donc superficielles, du style "doux et délicat, un très beau roman" ou encore "une pure merveille, un enchantement" (j'invente ces éloges ! je suis en deça de la réalité). Et la plupart du temps, on s'attend à lire Le Chef d'oeuvre et forcément on est déçu (le chef d'oeuvre, une quête sans fin...).

9782867464331.gif
J'exagère lorsque je dis que j'ai ressenti de l'ennui, plutôt du dépit à constater que l'auteure amorce plusieurs pistes mais n'en choisit aucune. Elle parle d'un amour qui se déploie au fil de la vie, d'une petite fille qui raconte la vie de sa grand mère, d'un amour imaginé, de l'écriture enfin... Bon d'accord, tout ça forme un ensemble plutôt pas mal, mais moi j'aime bien qu'on approfondisse, tel ou tel thème et que l'on le déploie un peu plus. En fait, finalement, voilà ! Ce que je n'ai pas aimé, c'est une impression de rester à la surface des choses, de toucher de la matière mais sans la modeler de façon plus concrète.

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

Mlle Swann 21/11/2009 10:50


J'ai bien aimé ce livre, c'est vrai que l'histoire s'essoufle parfois mais la chute finale est bien trouvée. Bref pas de grandes éloges ni de grandes critiques, pour ma part, sur ce livre.


Flora 28/11/2009 23:17


Bon, c'est vrai que c'est sympa à lire mais tu vois, aujourd'hui, je n'en garde rien de très marquant, juste le plaisir de lire un texte agréable sur le moment.


sybilline 27/07/2008 10:29

Penchant plutôt du c$oté de Michel, sans toutefois évoquer le sublime Baricco, "Mal de pierres" est un livre d'évocations où la souffrance d'une femme est telle qu'elle ne peut se dire qu'en silence...

Joelle 08/04/2008 09:25

Moi aussi, j'ai été déçue par ce court roman, même si j'avais déjà entendu des avis mitigés et donc, je savais que tout le monde ne l'avait pas forcément aimé. Mais au vu des autres avis enthousiastes, on a toujours espoir d'aimer ;) J'ai, comme toi, trouvé que cela restait très superficiel et que les personnages étaient à peine esquissés.

Flora 20/03/2008 22:08

Merci pour tes encouragements ! Tu inaugures en quelque sorte ce site et cela me fait très plaisir. Tu évoques Barricco et c'est vrai que "Mal de pierre" a des similitudes avec "Soie" que j'avais aimé, mais moins que "Novecento", l'histoire de ce génial pianiste qui naît sur ce bateau et refuse de le quitter. Peut-être suis-je trop dure avec ce "Mal de pierres" ? Pourquoi ai-je tant décrié ce livre ? certaines choses remontent à la surface au travers de cette lecture... A suivre !

Michel 20/03/2008 10:54

Bienvenue dans la blogosphère !
Nous ne sommes pas d'accord sur le livre de Milena Agus. Mais ce n'est pas grave, au contraire. C'est la diversité qui compte, qui nous enrichit : par exemple, je ne connaissais pas la littérature iranienne ! Damned - encore et toujours...
Plus spécifiquement, je pense que Mal de Pierre ressemble à Soie : même brièveté, même capacité à aller à l'essentiel, même beauté et même simplicité... Enfin, c'est ce que j'ai ressenti.
En tout cas, c'est bien que tu écrives sur tes livres. Vraiment bien.