"Petit éloge de l'excès" de Caryl Férey

Cet été, j'avais emmené dans mes bagages un livre "Petit éloge de l'excès" de Caryl Férey. Je connaissais déjà cet auteur, grâce à Michel, son excellent blog "Affinités eclectiques" m'avait incité à le lire. J'avais même chroniqué ici même un de ses titres.   Je ne savais pas en quoi consistait ce "Petit éloge de l'excès" : était-ce un roman, des nouvelles, un essai ? J'y allais un peu, beaucoup, complètement à l'aveuglette ! Et j'avoue que j'adore ce type d'entrée en littérature, même si c'est parfois casse-gueule !    

Extrait :

" Je n'invente rien, c'est dans le dictionnaire étymologique le mot est d'abord employé pour désigner un acte qui dépasse la mesure, un dérèglement. Je vous passe les détails mais, à la fin, l'emploi du mot au sens de " très grand ", et de son adverbe au sens de " très " ou " tout à fait " et cela sans idée d'excès, est fréquent. L'excès non seulement résiste aux règles imposées par les pauvres types sus-nommés, mais permet aussi de nous multiplier, de nous essayer à toutes les sauces, tous les possibles, de grandir en somme. Tant pis si on est excessivement mauvais. Il n'y a à perdre que des illusions, des résidences secondaires, des voitures, des slips de bain. "

Bon, autant vous le dire tout de suite, ce "peti éloge de l'excès" rassemble quelques textes, pas du tout solidaires les uns des autres, disparates, mais l'ensemble est charmant, plaisant !

Quelques souvenirs me viennent en mémoire maintenant, alors que ma lecture est plutôt lointaine... Ainsi, le narrateur qui manque de s'étouffer,  dans ce palace indien, sous les yeux de ses amis et de quelques touristes,  est un passage peut être excessif mais ô combien drôle !

Cette lecture, bien que rapide, vous procurera beaucoup de plaisirs...