Un petit bout d'Irlande dévoilé dans "le testament caché" de Sebastian Barry

Publié le par Flora

"Je vais devoir aller voir notamment ma vieille amie, Mme McNulty, qui n'est pas seulement la plus vieille personne de cette maison, mais aussi de Roscommon et peut-être même d'Irlande. Elle était déjà vieille quand je suis arrivé il y a trente ans, avec à l'époque l'énergie de, je ne sais pas, une force de la nature. Elle est prodigieuse et, même si de longues périodes se sont écoulées sans que je la voie, ou seulement de loin, j'ai toujours conscience de sa présence et j'essaie de demander de ses nouvelles. Je crois bien qu'elle constitue une sorte de pierre de touche pour moi. Elle fait partie des meubles et elle représente non seulement l'institution mais aussi, de façon étrange, mon histoire personnelle, ma propre vie." (page 26)

Roseanne Mc Nulty vit dans un asile en Irlande, depuis des lustres. Bientôt, elle devra déménager car le bâtiment est vétuste et ne répond plus aux normes de sécurité.  Le docteur Grene travaille dans cet asile : il est chargé de répertorier les patients aptes à quitter l'établissement. Sa femme adorée, amoureuse des roses, est morte. Le vide qu'il ressent alors le rapproche de Roseanne.

Ces deux personnages sont reliés dans le récit par leurs journaux intimes que l'auteur présente simultanément. Roseanne écrit sur des feuillets épars des bribes de sa vie, une sorte de testament, tandis que le docteur Grene évoque des évènements récents liés à la vie de l'hospice dans lequel il travaille.

Les écritures s'entremêlent, fouillant le passé ou disséquant le présent... Au départ, rien ne  réunit ces deux personnages, à part le lieu d'habitation qu'ils partagent. Soudainement, un lien nouveau apparaît, qui couvait depuis le début (cf premier extrait cité), avec comme toile de fond l'histoire d'Irlande.

L'écriture de Sebastian Barry est surprenante, poétique parfois, alambiquée aussi. Je suis comme Bookomaton, surprise, sous le charme mais finalement pas conquise. Certains paragraphes se lisent presque indépendamment de l'histoire :

"Enfin, toute révélation est difficile, qu'un danger s'y attache ou non. Parfois un danger pour le corps, parfois un danger plus intime, miniature, invisible pour l'âme. Lorsque parler devient une trahison de quelque chose, peut être de quelque chose qu'on a même pas identifié, caché dans les recoins du corps comme un rétugié apeuré sur un champ de bataille." (page 91)

Un livre troublant, mais fatiguant aussi ! Car l'écriture-lecture nécessite une attention de tous les instants...

"Cela vaut toujours la peine de décrire en détail le bonheur, le reste occupe une place si importante dans la vie qu'il est préférable de planter les jalons du bonheur tant que c'est possible. " (page 159).

Le testament caché de Sebastian Barry, traduit de l'anglais (Irlande) par Florence Lévy-Paoloni, collection littérature étrangère - Joelle Losfeld, Gallimard, 329 pages, 23 €.

 

 

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

Jostein 29/03/2010 15:48


J'ai adoré ce livre et c'est mon préféré de tous les romans que j'ai lu pour le grand prix littéraire des lectrices de Elle


Flora 31/03/2010 01:34



avec le recul je ne suis pas "rentrée" dans ce livre, je suis restée à l'extérieur...



Marie-Claire 22/03/2010 20:27


Là encore je partage ton avis.
C'est un livre que je relirai néanmoins plus tard avec intérêt car je viens de voir deux pièces de théâtre de Synge qui elles aussi parlent de cette période de l'histoire irlandaise.


Flora 22/03/2010 22:04



C'est vrai qu'il y a quelque chose, une force, une puissance, un truc qui nous interpelle mais pas encore un coup de coeur... un auteur à suivre néammoins !  



Joelle 16/03/2010 12:24


C'est un des rares livres sélectionnés pour le prix littéraire CEZAM que je voudrais lire mais ta conclusion m'inquiète un peu, vu que mon niveau de concentration n'est pas au top en ce moment !


Flora 17/03/2010 07:48


j'ai sans doute écrit cela car j'ai peiné un peu à la lecture, et certainement mon attention est obnubilée par plein de choses en ce moment qui se téléscopent avec le prix des lectrices Elle...
mais ce livre vaut quand même le coup ! plutôt intéressant et bien écrit...