Sur l'aile de Régine Detambel

Publié le par Flora

Sur l'aile, c'est un roman à la couverture bleue,  aérien, d'une belle légèreté, qui se lit d'un trait sans ennui aucun !

C'est le premier roman de Régine Detambel que je lis : quelle découverte ! Son écriture est belle, pleine de trouvailles amusantes, pas de lourdeur dans le style, beaucoup d'onirisme et de beauté. Tout au long de ma lecture, ce fut comme une caresse, les mots s'agencent doucement sans violence, comme les vols d'oiseaux dans le ciel...

 

"Chaque fois qu'il respire, le duvet des pigeons emplit ses poumons et le fait tousser. Il a changé et il le sait. Il y a dans cette pluie de plumes une splendeur qui sèche le malheur presque instantanément." (page 28)  

 

Raphaël décide de mourir après avoir perdu sa femme. Il délaisse sa fille, voyage pour apprendre les différentes techniques de fabrication des cordes et finalement revient vivre dans sa maison. Il découvre qu'elle est devenue le repaire de toute une colonie de pigeons...

 

"Plumage soyeux, gorge saine. L'arrière-aile est bien alignée, sans irrégularités. Il palpe le muscle pectoral :

- Gonflé à bloc, une vraie chambre à air de bicyclette.

Mouillant son pouce avec un peu de salive, il écarte maintenant les plumes sur le bréchet, dont la peau est lisse, presque transparente, parcourue par un réseau de très fins capillaires sanguins.
- Chair de la poitrine bien rose. Pas de torticolis, le bec est propre. On lui donnera tout de même de la levure de bière, du vinaigre de pommes et de l'huile d'ail, en alternance. Combien de temps resteras-tu, Lila ?"
(page 85)

 

   

Sur l'aile de Régine Detambel, Mercure de France, 142 pages, 14 €   

Publié dans L'attrape-livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article