Sauver sa peau (de lectrice), un très bon thriller

Publié le par Flora

Comme je lis peu de policiers -ce n’est pas un genre qui m’attire, je préfère des romans plus classiques- j’ai débuté ce roman un peu sur le qui-vive, surtout que le fonds du livre est plutôt trouble voire malsain : des meurtres d’enfants, ce quoi m’empêcher de dormir ! Et pourtant, même s’il m’a rebutée quelque peu à certains endroits, j’ai trouvé ce livre de Lisa Gardner haletant. Peu familière des auteurs de policiers, j’ai lu ici et là que ses livres se vendent bien. Pas étonnant puisque l’intrigue est rondement menée, à part quelques ficelles un peu trop grosses (mais il n’y en a que très peu…).

Le début du roman est très prometteur : une jeune fille évoque son enfance quelque peu instable : jugez plutôt, tous les deux trois ans, son père embarquait sa femme et sa fille vers une nouvelle direction, avec des noms d’emprunt. L’explication ?  Elle même ne peut en donner de valable, ne sachant pourquoi ses parents fuyaient à travers les Etats-Unis…

Annabelle, c’est le nom de la jeune fille, a grandi. Ses parents sont morts désormais et elle mène une vie plutôt monacale. Son père l’ayant gavée de cours sur l’autodéfense, elle se méfie de tout et de tous…

Un jour, elle lit dans le journal le compte-rendu d’un faits divers horrible : une cave contenant six corps d’enfants a été découverte près de Boston. L’un d’eux porte un médaillon avec son nom…

Annabelle se présente alors aux policiers chargés de l’enquête : le commandant D.D. Warren, une jeune femme n’ayant pas froid aux yeux, qui a appelé à ses côtés Bobby Dodge, un ancien tireur d’élite. Ceux-ci vont l’intégrer malgré eux à leurs recherches et dénouer peu à peu les pièces du puzzle, légèrement compliqué. Car le tueur se balade toujours dans la nature...

Voici le point de départ de l’histoire qui part alors dans beaucoup de directions, histoire de noyer le lecteur sous les nombreuses pistes soulevée par la police : les anciens résidents de l’hôpital psychiatrique proche de la tombe, désormais fermé, le réseau des pédophiles, les propres parents d’Annabelle…

Le suspense est au rendez-vous, le rythme haletant, l’intrigue est globalement bonne. prixdeslectricesELLEEvidemment, le dénouement est brillant : je n’ai pu soupçonner le coupable avant que l’auteur ne le présente enfin dans toute son horreur (caché sous une apparente banalité…). J’ai juste regretté certaines répliques plutôt vulgaires qui n’apportent rien au récit. Et j’ai aussi trouvé certains faits un peu trop « gros » mais dans l’ensemble, un policier réussi.

Sauver sa peau de Lisa Gardner, traduit de l’américain par Cécile Deniard, Albin Michel, 419 pages, 19,90 euros

D'autres blogs qui en parlent :

blog action-suspense
les bonheurs de Sophie
Hélène M
Planète polars

Publié dans L'attrape-polars

Commenter cet article

Sylvie 16/03/2010 18:19


Bonjour,
iras tu au salon du livre le 26 mars?
je fais également partie du grand jury de Elle et je viens de découvrir ton blog aujourd'hui
Très intéressant


Flora 17/03/2010 07:46


oui j'y serais ! la première fois que je me rends au salon du livre !


Helene M 01/01/2010 10:56


Je vois que nous sommes en accord sur ce roman !
Bonne Année 2010 (ou devrais-je dire, Bonne lectures 2010 !) et merci pour ton passage sur mon blog !
Hélène


Flora 03/01/2010 20:49


merci, à bientôt sur nos blogs respectifs !


valérie 29/12/2009 18:44


C'est la première chronique que je lis sur ce thriller qui me tentait déjà un peu. Ton avis confirme mon choix.


Flora 30/12/2009 19:32


super ! mais attention, cela fait parfois un peu froid dans le dos !!!