Rosa candida : une petite merveille venue du froid

Publié le par Flora

Au départ, je me disais, mais quel est l'intérêt de ce roman, quel est cet univers, où allons-nous ? Ensuite, j'ai cherché la nationalité de l'auteur, Audur Ava Ólafsdóttir, histoire de situer un peu l'intrigue : elle est née à Reykjavik (c'est à dire en Islande, merci google !). Et puis, plus je lisais, plus je tombais sous le charme.

 

Et maintenant que je l'ai fini, je le suis, définitivement (sous le charme). Et j'adore l'objet  : la couverture est très réussie, comme souvent chez Zulma.

 

C'est un roman d'initiation plein de fantaisie et de poésie. En partant à la recherche de lui-même, un jeune homme de vingt-deux ans, Arnljótur, va de découverte en découverte. Il serait maladroit ici de résumer ce livre, mieux vaut le découvrir tranquillement et en déguster tous les détails. En vrac, il sera question de jardinage, de cinéma (d'auteur), de cuisine, d'éducation, d'amour, bref de la vie...

 

Plusieurs personnages jalonnent le parcours d' Arnljótur et je ne résiste pas à évoquer le frère Thomas, vraiment épatant. J'ai adoré sa connaissance des hommes par le philtre du cinéma d'auteur. 

 

C'est le deuxième livre que je lis dans le cadre du prix littéraire des inter-CE et des lecteurs angevins 2011 : décidément ce prix est une mine d'or pour les lecteurs !

 

A noter, le site des éditions Zulma où la page consacrée à Rosa Candida permet de prolonger agréablement le roman. Aux côtés des habituels extraits et biographie de l'auteur, lisez le "petit lexique thématique de Rosa Candida", un avant goût de ce qui vous attend dans ce beau roman :

 

L'infini :  

« Comment dit-on infini ? Si je pouvais dire infini, je pourrais mener la conversation vers des domaines abstraits. La comédienne me tend la perche.
— Intemporel ?
— Non, pas tout à fait.
— Immortel ?
— Oui, je crois, dis-je, immortel.
— Cool, dit-elle.
Il me vient alors à l’idée que je pourrais aussi évoquer l’effet d’imprimer dans la neige craquante les premiers pas du jour. » (page 102)

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

Festa 23/07/2014 00:30

un grand livre à lire

Isa 16/03/2011 18:12


Un vrai moment de bonheur offert par ce roman.


Flora 28/03/2011 18:01



oui effectivement, ce livre est très chouette, simple à lire. 



Fransoaz 15/01/2011 18:52


Les personnes qui ont lu "Sébastien" dans le com de lecture sont enchantées. Juste la couverture qui ne plaît pas!


Flora 20/01/2011 21:48



Sébastien m'a un peu surprise, je vais essayer de le relire pour en parler, d'autant plus qu'il est très court...



Fransoaz 13/01/2011 15:19


Tu démarres bien tôt les lectures pour le prix cezam inter CE. Notre bibliothèque est seulement en train de les répertorier; elle nous présente la sélection à la fin du mois. Je crois que Rosa
Candida sera en tête sur beaucoup de bulletins de vote en septembre... on en reparlera.


Flora 15/01/2011 16:20



ici à Angers, le prix inter ce a démarré et comme j'envisage de l'implanter à mon travail, je prends de l'avance en effet !!! J'ai lu aussi Sébastien mais pas eu le temps de le chroniquer...



Yv 30/12/2010 15:08


Il y a un moment que je le vois sur le blogs, et il me tente bien.


Flora 30/12/2010 19:18



je te conseille évidemment de le lire, avec le risque d'être déçu puisque tu en as beaucoup entendu parler... Pour moi, ce ne fut pas le cas, je l'ai abordé sans aucun a-priori.