Les saisons de la solitude - Joseph Boyden

Publié le par Flora

prixdeslectricesELLECe roman plutôt dense (509 pages au compteur) d'un auteur canadien, Joseph Boyden, est intense ! C'est mon préféré de la sélection du mois d'avril mais il me semble difficile de comparer des textes vraiment différents (les deux autres romans sont la théorie du moustique de l'américaine Nancy Werlin et Une année étrangère de la française Brigitte Giraud).

C'est un livre qui m'a fait penser à Jim Harrison, qui est d'ailleurs mentionné dans la dernière page de couverture, mais aussi à un auteur français, André Bucher, parce que la nature est très présente dans le texte, comme le montre les relations que les personnages du roman entretiennent avec elle. La filiation avec Jim Harrison est flagrante parce que le personnage principal est indien et que le roman mentionne par petites touches l'histoire de ce peuple et de leurs descendants (mais attention, ce n'est pas un roman sur l'histoire des indiens, comme je le croyais au début de ma lecture !). La nature offre souvent un refuge pour des personnages perdus, à l'instar des textes d'André Bucher (en fait je n'en ai lu qu'un seul de lui -pauvre lectrice que je suis- mais dans lequel la nature était si présente que j'imagine que tous ses textes sont de la même étoffe). 

"J'ai eu une vie très dure, et je suis parfois si fatigué de perdre ce que j'aime qu'il me paraît plus simple de renoncer et de partir." (page 28)

Joseph Boyden alterne deux histoires singulières, qui vont se rejoindre après un certain temps. Celle de Will Bird, indien de la tribu Cree, ancien pilote en réanimation sur un lit d'hôpital. Celle d'Annie, sa nièce, qui lui rend visite et tente de le réveiller de son long sommeil par ses paroles. Et puis, il y a Suzanne, la soeur d'Annie, qui a mystérieusement disparu alors qu'elle menait une carrière prometteuse de mannequin... Je ne vous en dis pas plus, l'histoire mérite d'être découverte au fur et à mesure et de multiples détails parsèment le récit qu'il convient de ne pas dévoiler ! Sachez seulement que certains évènements sont très marquants parce que violents, mais ils renforcent à coup sûr le récit. 

J'émets cependant de petites réserves : le retour récurrent des "méchants" m'a à la longue un peu énervée et j'ai trouvé la scène finale un peu facile (celle où les héros sont sauvés in extremis)... Cependant, j'avoue que cela m'a permis d'avancer avec curiosité, afin de découvrir comment l'histoire allait s'achever.

Au final, un merveilleux roman, fort, sauvage, sans fard ni artifice.

Les Saisons de la solitude, Joseph Boyden, Albin Michel, 22,90€, 509 pages

Le site de Joseph BOYDEN (in english), Etonnants voyageurs : fiche auteurBlog de la librairie Contact d'Angersblog la page déchirée
En lisant le blog carnet de lectures, j'ai découvert que le Point avait classé ce livre parmi ses meilleurs livres de l'année 2009

Publié dans L'attrape-livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yv 10/06/2010 20:03


Son précédent roman, Le chemin des âmes est formidable.


Flora 10/06/2010 22:46



oui j'en ai beaucoup entendu parler en faisant des recherches sur l'auteur, apparemment, il n'est pas passé inaperçu ! (le livre)



Anna 28/01/2010 10:40


Bonjour,

je fais également partie du jury d'avril pour le Prix ELLE
J'aimerai correspondre avec vous sur les livres précedemments lus et à venir.
A bientôt pour la remise de prix à Paris !
Annabelle


Flora 28/01/2010 22:28


Dans le jury d'avril, il y a aussi Armande ! Sur mon blog j'ai chroniqué pratiquement tous les livres du prix... Donc tu as un aperçu de mes préférences ! En ce moment je lis le richard price et me
reste à lire Carla...


Armande 23/01/2010 19:16


Ce livre est mon préféré du Prix Elle de cette année.


Flora 28/01/2010 22:26


pour moi aussi il se détache mais attention, la compétition n'est pas finie !!!


Joelle 21/01/2010 18:04


La fin est effectivement un peu décevante mais l'ensemble reste très bon, même s'il n'est pas tout à fait à la hauteur de son précédent roman. Et je profite de ma visite pour te souhaiter une bonne
et heureuse année 2010 :)


Flora 28/01/2010 22:25


Merci, à toi aussi, plein de bonnes lectures en 2010 ! Je n'ai pas lu son premier roman, je pense qu'il y est davantage question d'indiens, de leurs coutumes et de leur vies... Ici, on voit
finalement des pêrsonnes qui ont perdu les liens avec leurs ancêtres et qui tentent de les renouer...