Le roi n'a pas sommeil : "l'écume avant l'orage"

Publié le par Flora

Le roi n'a pas sommeil me laisse en mémoire de très bonnes impressions, une lecture limpide et heureuse. Ce roman estomaque par la maîtrise du récit, surtout quand on découvre l'âge de son auteur (22 ans).  

J'ai éprouvé beaucoup de plaisir à suivre une fiction bien ficelée, où tout se tient et plutôt bien. Cécile Coulon choisit de dérouler l'histoire au fur et à mesure, de dévoiler progressivement l'intrigue à partir du point suivant : Thomas, un jeune homme se retrouve menottes aux mains. Qu'a-t-il fait ? Que lui est-il arrivé ?     

2694999230.gif (301×475)

Ce que je retiens surtout avec ce livre, c'est l'atmosphère que Cécile Coulon parvient à créer. Elle fait émerger tout un univers, difficile à définir, avec de la violence bien entendu mais aussi d'autres choses comme la fatalité, le poids de l'hérédité... Un peu comme ce qui émane de Thomas Hogan, "il y avait quelque chose de son père en lui, un mauvais sang qui roulait dans ses veines, l'écume avant l'orage". 

Le roi n'a pas sommeil, c'est l'histoire de ce fils, Thomas, dont le père meurt avant qu'il ne grandisse tout à fait. Autour de lui gravite quantité d'êtres, parfois faiblement esquissés mais avec un sens du détail très marqué. Et il ne faut surtout pas occulter l'endroit où il vit, le vaste domaine, habité par de nombreux animaux : "Autour de la propriété, de grands sapins s'étiraient, leurs branches roulaient dans la brume. Ils semblaient danser les uns avec les autres. Des odeurs de sève et d'écorce mouillée s'échappaient de leurs troncs, envahissaient les herbes folles, embaumaient l'air comme un drap lavé à l'eau tiède."

La géographie du roman n'est pas précisée, les noms des lieux évoquent une petite ville des Etats-Unis, à l'époque des années trente peut-être. 

Un beau roman, âpre et noir, qui laisse augurer d'autres textes, autant de mondes futurs prometteurs, très prometteurs, pour Cécile Coulon. 

Le roi n'a pas sommeil, Cécile Coulon, éditions Viviane Hamy, 141 pages, 17€

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article