Le Coeur régulier d'Olivier Adam

Publié le par Flora

 Je viens de finir Le Cœur régulier d'Olivier Adam : c'est un beau roman. Je n'avais rien lu de cet auteur à part Je vais bien, ne t'en fais pas découvert après avoir visionné le film de Philippe Lioret (ça date de2006). Évidement, pour quelqu'un qui s'intéresse un peu soit peu à l'actualité littéraire, Olivier Adam n'est pas un inconnu. Mais je n'avais pas encore vraiment croisé sa route et ce premier livre lu de lui ne m'avait pas réellement enthousiasmée.

Pour moi, le Cœur régulier est une critique de la société actuelle, avec ses figures de personnages superficiels, prompts à se couler dans un moule consumériste pratique. Quelques pages sont aussi consacrées au monde du travail, un monde qui se déshumanise progressivement... C'est cela qui m'a interpellée, lors de ma lecture, parce que évidemment, pour le reste, c'est une banale histoire de fratrie séparée (tiens, comme dans je vais bien ne  t'en fait pas...) : Sarah perd son frère Nathan et toutes les lézardes de sa vie se révèlent soudainement : ses certitudes, son couple, l'amour qui la relie à ses deux grands adolescents, son travail... Bref, c'est un portrait de femme qui souffre en dehors et en dedans. Le roman montre sa dépression, profonde, ses mensonges et  progressivement, sa remontée vers la lumière, avec tous les dépouillements nécessaires. Son retour à la vie passe par un voyage au Japon, sur les traces de son frère, dans un petit village situé près de falaises qui attirent des personnages suicidaires. Natsume, un ancien policier, y est célèbre pour rendre à la vie ces candidats à la mort...

  

Ce qui m'a plu également, c'est la place donnée aux sensations, ce qui laisse la part belle à des descriptions toutes en finesse : le retour à la vie de Sarah, c'est aussi et surtout sentir son corps, sentir les éléments, sentir la vie et c'est passionnant pour le lecteur qui suit son monologue intérieur comme une renaissance. 

 

"(...)  depuis pas mal de temps déjà nous ne faisions plus que nous croiser, nous ne vivions plus ensemble mais les uns à côté des autres, sous un même toit, en colocation en quelque sorte, j'avais mis du temps à m'en rendre compte mais vu d'ici, vu de si loin, oui, c'est ainsi que m'apparaissaient les choses. "Vu de loin on ne voit rien", disait souvent Nathan à tout propos, et cette phrase semblait recouvrir à ses yeux une vérité essentielle. Je n'ai jamais compris ce que mon frère entendait par là mais aujourd'hui je sais qu'il avait tort, que c'est exactement le contraire : vu de près, pris dans le cours ordinaire, on ne voit rien de sa propre vie. Pour la saisir il faut s'en extraire, exécuter un léger pas de côté. La plupart des gens ne le font jamais et ils n'ont pas tort. Personne n'a envie d'entrevoir l'avancée des glaces. Personne n'a envie de se retrouver suspendu dans le vide. Nos vies tiennent dans un dé à coudre. Je ne sais plus qui disait ça l'autre jour, c'était à la radio je crois. Ou bien l'ai-je lu dans un livre. Je ne sais plus. Mais cette phrase m'a saisie, Nathan aurait pu la prononcer, ai-je pensé, l'ajouter aux dizaines d'autres, tout aussi définitives et désenchantées, qui lui servaient de viatique, dessinaient une ligne de conduite qui ne l'a jamais mené nulle part. J'avais pris le premier avion pour Tokyo, le cœur en cavale, dans un état de confusion totale, fuyant une menace indéfinissable dont je sentais qu'elle n'allait pas tarder à m'engloutir."

 

Le Cœur régulier, Olivier Adam, éditions de l'Olivier, 204 pages, 18 euros.

 

vidéo interview de l'auteur sur web tv

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

chris 15/05/2012 22:06

"Le coeur régulier" m'a moins touchée que "Les vents contraires" que j'avais lu avant.

chris 15/05/2012 22:05

Un coeur réguliers m'a moins touchée que "les vents contraires" que j'avais lu avant.

alain 08/12/2010 21:40


Je crois avoir tout lu de cet auteur.. J'aime ses personnages écorchés mais si humains


Flora 12/12/2010 18:09



moi j'ai du retard (pour lire ses livres !)... mais effectivement c'est un auteur à suivre...