L'année brouillard de Michelle Richmond

Publié le par Flora

J'ai lu l'année brouillard de Michelle Richmond dans le cadre du prix des lectrices Elle. Ce livre ne me serait pas parvenu sans ce prix... Et j'aurais gagné quelques heures à lire autre chose de plus intéressant à mes yeux !

prixdeslectricesELLE
Vous l'avez compris, ce livre m'a moyennement intéressée. Pourquoi ? D'abord parce que c'est un gros pavé et que cela m'a semblé un peu long, disons entre la première centaine de pages et la fin... 

De quoi s'agit-il ? L'année brouillard raconte l'histoire d'Abby, une jeune femme amoureuse de Jake, séparé de sa femme et père d'une petite fille de 6 ans, Emma. Au cours d'un week end, Abby s'occupe seule d'Emma, son père étant absent. Et le drame survient : Emma disparaît brusquement... 

Abby se met à chercher Emma sans prendre le temps de souffler... Elle participe aux recherches de façon plus qu'intensive : en distribuant des tracts, en visitant des lieux divers et variés, en prospectant sans discontinuer... Forcément, elle se sent coupable et tandis que ses liens amoureux avec Jake disjonctent, plus rien ne compte que retrouver Emma. 
Au début, en lisant le résumé, je pensais que le livre avait été écrit à la manière d'un roman policier, et qu'une piste parmi mille allait aboutir à retrouver Emma, d'autant plus qu'Abby se documente sur la mémoire de l'être humain afin d'être encore plus efficace. Las, elle échoue lamentablement et sa vie s'écroule jusqu'à ce que...     

Je me suis ennuyée pas mal dans ce livre car suivre les pérégrinations de l'héroïne n'ont rien d'extraordinaire, surtout que sa vie devient plutôt monotone à partir de la disparition d'Emma. Elle ne cesse d'errer de ci delà sans voir ses efforts récompensés.

J'avoue cependant avoir été très émue par la scène des retrouvailles car après avoir tellement attendu un évènement encourageant, on est "récompensé" en tant que lecteur d'avoir tellement patienté !

J'ajoute que j'ai souvent été ulcérée par l'évocation d'un certain "mode de vie" américain (non pas les choses liées au surf) mais plutôt la façon de vivre, pause café à répétitions, pause déjeuner et tutti quanti. J'ajoute que les citations de livres sur la mémoire m'ont plutôt fatiguées puisque je ne voyais pas en quoi ces citations étaient  -non pas justifiées- étalées devant nous, sans vraiment avoir pu picorer quelque chose d'intéressant.

Je sais que pour certains je suis plutôt critique et pourtant en général je ne descend pas facilement un livre mais là je me suis franchement ennuyée et si je n'avais pas eu ce livre à lire dans un contexte bien précis, j'aurais tout simplement abandonné, et sans regret !

Etant mère d'un adorable petit  lutin prénommé Nino, 4 ans et demi le coquin, j'aurais dû être sensible au récit de la disparition d'un enfant. Il n'en fut rien, même si j'ai souvent pensé à ce que je ressentirais moi même face à un tel drame...

L'année brouillard, de Michelle Richmond, traduit de l'américain par Sophie Aslanides, Buchet Chastel, 508 pages, 25 €.     

Publié dans L'attrape-livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Claire 01/11/2009 19:14


Comme il est difficile pour un auteur de faire l'unanimité. Les mêmes éléments qui rebutent un lecteur sont appréciés d'un autre ... C'est cette imprégnation dans l'american way of life que j'ai
aimée(aussi)parce que j'y ai vu une façon de voyager en restant sur place.
Je comprends néanmoins que tu n'aies pas accroché à la lecture mais c'est dommage que tu révèles une partie de la fin. Il faut ménager le suspense qui est franchement haletant. Et puis un des
intérêts du livre est que ce soit une happy end classique !


Flora 02/11/2009 21:02


Lire c'est toujours un voyage effectivement ! Ce qui m'a rebuté dans ce livre ce sont les répétitions et l'attente du dénouement... Je dois être trop impatiente !


Armande 29/10/2009 18:23


Comme toi, lire ce roman a davantage ressemblé à une obligation qu'à un plaisir !


Flora 02/11/2009 21:07



J'ai dû lire je ne sais plus où que la sélection du mois d'octobre était interminable à lire  !!! pour ma part il n'y a eu que le roman et le policier qui m'ont vraiment coûté...
En ce moment je lis "Fakirs" qui démarre bien (ouf) et ensuite j'attaquerai "vera candida" dont tout le monde dit beaucoup de bien !