Jéricho de Josef Ladik

Publié le par Flora

Image hébergée par servimg.comRésumé (site First Editions) :

"En 1816, la frégate La Méduse quitte Rochefort pour le Sénégal et s'échoue sur un banc de sable au large de la Mauritanie. Cent quarante-sept hommes s'entassent sur un radeau. Seuls quinze d'entre eux accosteront sur les rivages africains, après avoir vécu le pire, cannibalisme inclus. Alexandre Corréard, ingénieur géographe, fut l'un d'eux. Avec le médecin Jean-Baptiste Savigny, il fit le récit du naufrage de la Méduse, qui inspira le peintre Théodore Géricault et secoua le régime. L'histoire a écarté le récit qu'il fit de son voyage à l'intérieur des terres, au contact de tribus africaines. La tradition orale y aurait préservé une pratique ancestrale de la parole: la langue de Dieu, dotée d'un pouvoir extraordinaire. Corréard en consigna les détails par écrit. À son retour en France, il ouvrit une librairie au Palais Royal et dissimula son manuscrit dans l'un des contreforts de la Gare d'Austerlitz dont il dressa les plans. Il se consacra à la politique et fut plusieurs fois emprisonné à cause de ses publications pamphlétaires. C'est du moins la version officielle.

Paris, environ deux cent ans plus tard : le Terrible, un sous-marin nucléaire français a tout bonnement disparu des écrans radars. Un groupe qui se fait appeler « Jéricho » revendique le détournement et menace le Président de se servir de l'armement embarqué si celui-ci ne verse pas immédiatement une très forte rançon, en sus de libérer un scientifique spécialisé dans le nucléaire.

Deux embarcations à la dérive, deux histoires reliées à travers le temps...

Il n'y a pas de voyage plus édifiant que celui qui vous ramène aux origines."

 

 

Mon commentaire :

J'ai eu du mal à suivre ce gros roman qui se présente comme un thriller à connotation historique. Les chapitres se suivent et ne se ressemblent pas, bien qu'au bout d'un moment le lecteur recolle les morceaux... Plusieurs époques, plusieurs personnages se télescopent, ce qui est intéressant en soi, mais cela m'a dérouté la plupart du temps ! Et comme ma lecture fut interrompue plusieurs fois, j'oubliais tel évènement ou tel caractéristique de tel personnage...

 

J'ai trouvé certains passages très violents, notamment ceux où le narrateur est un psychopathe... D'autres chapitres m'ont laissée perplexe, j'ai eu du mal parfois à saisir de quoi l'auteur parlait...

 

Il est vrai que les polars ne sont pas mes lectures favorites, ce qui explique mon peu d'enthousiasme, doublé d'une motivation moindre...  Bref, lecture un peu difficile bien qu'à certains moments, je dois reconnaître que j'étais bien scotchée par l'intrigue.   

 

Jéricho, de Josef Ladik, First Editions, Thriller Noir Suspens, 416 pages, 19,90 €    
 
Merci à Suzanne de chez les Filles et à First Editions pour m'avoir envoyé ce livre.

 

 

Blog de l'auteur

 

 

D'autres commentaires :

blog d'Yves

Belle de nuit

Nag

 

 

Publié dans L'attrape-livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joelle 24/08/2010 10:53


Pour une fois, je ne me suis pas perdue dans l'histoire mais il faut dire que je suis dans une période polars :) Mais il est facile de ne plus s'y retrouver si on a un petit manque d'attention !


Yv 08/08/2010 16:05


Un peu difficile de s'y retrouver au début, et puis après ça a été. Pas mal.