Eux sur la photo - Hélène Gestern

Publié le par Flora

Le point de départ de ce roman, c'est une photographie exhumée des archives familiales par Hélène, sur laquelle se trouve sa mère, en compagnie de deux autres personnages. Son père et sa belle-mère ne lui ayant jamais parlé d'elle, Hélène ignore donc tout de celle-ci. Elle décide de publier cette photo dans un journal pour identifier les personnes et tenter de reconstituer ainsi l'histoire de cette figure maternelle, « la part manquante de [son] histoire ». Stéphane lui répond qu'il reconnaît son père et c'est le début d'une longue enquête par lettres interposées. Petit à petit, Hélène et Stéphane assemblent les pièces de leurs puzzles familiaux respectifs et le lecteur assiste avec eux à l'éclosion de la vérité, comme dans un roman policier. Les photographies ont un rôle crucial dans cette quête car c'est à partir d'elles que les deux protagonistes émettent des hypothèses, ce qui peut s'avérer douloureux :

« Oui, nous voici promus au rang d'archéologues familiaux, et cette situation n'est pas des plus confortables, même si l'on se prend au jeu, de temps en temps ».

Eux sur la photo

 Ce que découvrent avec avidité mais aussi avec effroi Hélène et Stéphane, c'est ce que cachaient les silences et non-dits de leurs entourages. En s'éclairant mutuellement, la vérité se présente doucement à eux, et parallèlement, eux-mêmes se dévoilent l'un à l'autre.

Moi qui adore les romans épistolaires, ici je suis servie : ces deux quarantenaires s'envoient surtout des lettres mais aussi des courriels, des SMS, ce qui les rend proches de nous. Ils s'appellent et se rencontrent également, selon l'urgence qu'ils ont à se répondre ou se voir, mais nous n'avons pas accès à ces échanges « réels », l'auteur préférant en rendre compte dans leurs écrits, filtrant ainsi leurs émotions au tamis de l'écriture.

J'ai trouvé ce premier roman très réussi, par l'écriture très belle, par la finesse et l'étendue des sentiments présentés, par cette quête des origines parsemée de découvertes. Une belle découverte, rendue possible par le club de lecture que j'ai lancé à mon travail : merci Louise de me l'avoir fait découvrir !  

Eux sur la photo, Hélène Gestern, Arléa, 273 pages, 19 €

Site de l'auteur 

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

Leiloona 12/11/2011 09:40


Oui, un vrai coup de coeur pour ce premier roman ! J'attends son prochain roman ! ;)