Comment (bien) rater ses vacances - Anne Percin

Publié le par Flora

 

9782812601910.jpg

Parfois, au hasard de mes pérégrinations dans les différentes bibliothèques que je fréquente, il m'arrive de lorgner du côté de la littérature dite "pour les adolescents" et souvent je fais de bonnes rencontres*. Comment (bien) rater ses vacances en fut une, et je peux même la qualifier d'excellente !

 

D'abord, j'ai beaucoup souri et aussi ri franchement devant les aventures de Maxime, cet adolescent évidemment immature, qui se réjouit d'aller passer ses vacances chez sa mamie. Maxime Mainard est un jeune homme charmant mais solitaire, bourré d'un humour hautement ironique et possèdant une chevelure digne de ce nom : "J'ai horreur qu'on touche à mes cheveux. Bouclés, noirs, longs et plein de noeuds : c'est la seule petite ressemblance que j'aurai jamais avec Jimi Hendricks. Alors je la cultive, si vous permettez".  Sur un certain réseau social, dénommé ici "SpaceBook®", Maxime sévit sous le pseudo de Professeur Moriarty (en référence à Sherlock Holmes), comme bon nombre d'adolescents aujourd'hui :  "Heureusement, il reste Internet, source inépuisable de distractions bon marché". 

 

Ses vacances ne vont pas se dérouler comme prévu, loin de là ! Ses parents partis randonner allégrement en Corse sur le GR20, sa petite soeur casée en colonie de vacances avec sa meilleure copine, Maxime pense se faire dorloter par sa mère-grand, entre son ordinateur et de bonnes crêpes à la confiture maison. Mais au lieu de passer son temps à surfer sans arrêt comme il l'avait prévu, il devra affronter, seul et sans appui, la dure réalité, la vraie : la crise cardiaque dont va être victime sa grand-mère. Heureusement qu'elle habite près du Kremlin-Bicêtre, cela va leur faciliter la tâche, quoique...  

 

Extrait de la correspondance imaginaire de Maxime :

"Chers parents,

Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J'espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse.

Sinon, moi ça va, j'ai mangé Hector [le chat de sa mamie] mais pas tout d'un coup, j'en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j'ai l'eau-de-vie de Mamie, ça m'aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m'envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c'est l'heure de ma piqure d'héroïne. Gros bisous, votre fils-aimé, Maxime".

 

Vous l'aurez compris, ce roman d'initiation est jubilatoire ! Maxime, pas encore dégrossi, va devoir se débrouiller tout seul face à des situations un petit peu compliquées pour son âge et il s'en sort très bien, l'humour lui servant souvent de sésame, y compris dans les moments de grand blues. Ces vacances un peu ratées le feront grandir en accéléré mais également en société, lui qui avait tendance à se recroqueviller sur ses acquis...  

  

La plume d'Anne Percin est vive, alerte et m'a fait marrer d'un bout à l'autre. Beaucoup de trouvailles linguistiques, de jeux de mots et de rythme dans ce récit irrésistible ! Les essais de Maxime en matière de cuisine sont tout simplement magnifiques (cf l'épisode des oignons, à faire pleurer de rire... oui je sais c'est facile). Un roman pour ado, certes, mais aussi pour toutes les autres tranches d'âge. Si vos vacances (avec ou sans ado) semblent compromises, alors emportez ce livre (et tout ne sera pas perdu)... 

    

Comment (bien) rater ses vacances - Anne Percin, Editions du rouergue,  collection doAdo, 185 pages, 11.50 €

 

* Surtout si les livres en question font partie de la sélection du prix littéraire des adolescents de la ville d'Angers "j'ai lu j'élis" : ici aussi

 

Si vous voulez lire le premier chapitre, c'est ici.

Site de l'auteur : another brick in the wall  et résumé de son livre ici

Des avis d'autres lecteurs et une vidéo où l'auteur s'exprime sur ce livre sur Babelio : ici

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

Mireille 09/12/2011 10:27

j'ai adoré ce livre! Un peu d'humour ça fait du bien!

alain 05/12/2011 17:26

C'est très sympa.