A lire sans somnifère : Les insomniaques de Camille de Villeneuve

Publié le par Flora

Un livre à lire sans somnifère aucun même si ce n'est pas un policier, ni même un thriller. Je ne sais pas si ce gros pavé (602 pages tout de même) est sorti de la masse de romans de la rentrée 2009. Peut-être est-il passé à la trappe, tant la couverture est sans fioriture aucune, hormis un bandeau avec la photo de l'auteur. C’est le premier roman de l’auteur, Camille de Villeneuve, qui a 28 ans. Bien que de facture très classique, je me suis plongée dans cette saga familiale avec bonheur (mais j’y ai passé du temps !).

Les Insomniaques 

  "Nous ne haïssons pas le monde, ni les gens qui ne nous ressemblent pas. Pire, nous les prenons en pitié de n'être pas comme nous. Nous haïssons le changement. Nous sommes des insomniaques, incapables de sommeil et de repos, car nous attendons de revivre notre passé, nous ne savons pas oublier.'"


Avant que ne démarre le roman, un arbre généalogique présente la famille d'Argentières, des nobles ayant un château près de Saumur. Le roman s'ouvre sur la mort du patriarche le marquis Jean-André d'Argentières, peu après la guerre. Deux personnages se détachent : ses enfants, André et Marguerite, mal-aimés et rejetés par leur père au profit d'Antoinette, morte dans un accident mystérieux. Au fil des pages, la saga familiale se déploie, avec pour toile de fond la France des trente glorieuses : les domestiques, l’IVG, les guerres d’Indochine et d’Algérie, les relations entre ville et campagne, le travail des femmes…


« ...Non... Notre décadence économique n'est qu'une apparence dont notre pudeur, ou notre fierté, habille notre décadence morale. Nous mourons, vois-tu, de la haute idée que nous avons de nous-mêmes, de notre supériorité intellectuelle que rien ne saurait entamer. Pourtant nous ne sommes ni cultivés ni curieux, nous ne sommes capables ni d'un sentiment spontané ni de réelle affection... »


Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de roman dans lequel on suit les personnages sur une longue période, au sortir de leur adolescence jusqu’à leur mort. L’auteur creuse aussi l’histoire des conjoints, notamment Jeanne, la femme d’André, bigote mal dans sa peau, aristocrate soucieuse de tenir son rang et de sauver les apparences. Les enfants ne sont pas oubliés : on suit leurs destinées, dont certaines vont se révéler originales.

 
« ... Nous mourons de notre peu de recul historique, nous qui nous regorgeons tant d'histoire... nous sommes les otages de l'idée que nous nous faisons de notre mission... Nous vivons avec plus de plaintes et moins de profondeur que nos voisins. Nous qui voulons transformer le monde, sans penser que c'est nous qui avons besoin d'être transformés... »

Ce qui m’a plu, c’est de suivre sur plusieurs décennies les destinées d’aristocrates. Ils ne sont pas vraiment remarquables, plutôt pitoyables même. Contrairement à leurs aînés, leur progéniture tente de se faire une place dans la société, certains s’éloignant de leur milieu, d’autres y restant attachés… Je me suis régalée de ce premier roman, bien écrit, qui m’a fait penser aux romans de Mauriac.



prixdeslectricesELLELes insomniaques, Camille de Villeneuve, Philippe Rey, 602 pages, 20 € 

Blog tout peut arriver
Blog prix Virilio
Blog Les bouquins de Fantasio

  

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

bookomaton 14/01/2010 22:47


de la page 448 à la page 481 ;-) J'ai sûrement un collector !


Flora 14/01/2010 22:54


comme j'ai prêté le livre, je ne peux pas te les scanner pour te les envoyer ! mais je pense que cela ne va pas te manquer !!!


Bookomaton 13/01/2010 13:15


Ce livre, malgré certaines qualités manifestes, m'a passablement ennuyée :-S Et, pour ne rien arranger il manquait 30 pages à mon exemplaire !!!


Flora 14/01/2010 22:45


pas de chance, mais quels étaient ces 30 pages en moins, au début où à la fin ? Je te l'accorde il y a des longueurs et les personnages principaux le couple de jeanne et d'André sont détestables
!!!


valérie 28/12/2009 13:08


La sélection de cette année semble t'apporter de jolies découvertes. J'adore les sagas alors je note.


Flora 28/12/2009 15:32


Oui ce mois-ci pas de mauvaises lectures : que du bon !