Mausolée de Rouja Lazarova

Publié le par Flora

Deuxième lecture ce mois-ci pour le grand prix des lectrices de Elle : Mausolée de Rouja Lazarova. Perturbée par des éléments extérieurs à ma lecture, j'ai lu le début du roman un peu en somnanbule. Je l'ai poursuivie contrainte et forcée et puis, je l'ai fini dans l'allégresse, allégresse de ne pas vivre ce que dépeint la narratrice.

Mausolée est un roman mais ce pourrait être un documentaire, une biographie, un témoignage… Il s’agit d’un roman très réaliste sur la Bulgarie, sur une période qui s’étend des années 40 aux années 90. On pourrait penser que ce roman est l’histoire de son auteur, Rouja Lazarova, puisque celle-ci, selon la quatrième de couverture, est « née en Bulgarie communiste (…) et vit en France depuis 1991 ». Mausolée est son quatrième roman. Autobiographie ou pas, ce roman est une dénonciation forte du régime communiste, de ses effets néfastes sur plusieurs générations de bulgares.

 

Mausolée - Rouja LazarovaLe roman raconte d’abord la vie de Gaby, dont le mari disparaît, assassiné par le régime, peu avant la naissance de sa fille Rada. Ensuite dans la deuxième partie du livre, la propre fille de Rada, Milena, reprend le récit et même si le régime s’assouplit, il pèse toujours autant sur les consciences et leur pourrit la vie. En décrivant cette famille, l’auteur montre bien que les aberrations du système sont tenaces. 

 

L’auteur décrit avec minutie le quotidien des personnages, fait de peurs, d’hypocrisie et de lassitude. Les détails s’accumulent pour fustiger un régime politique aberrant, qui transforme les êtres en machines obéissantes et peureuses.

 

Ce livre est vraiment intéressant car il nous fait partager ce que vivent les personnages au jour le jour : les humiliations, les peurs, les attentes, les espoirs. L’auteur n’occulte aucune anecdote, aucun détail et transforme son roman en bombe à retardement pour ceux qui auraient encore des sympathies pour le communisme.


prixdeslectricesELLE Blog de l'auteur 

Mausolée
de Rouja Lazarova, Flammarion, 331 pages, 19 €.

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

Emma 09/12/2009 16:17


J'ai adoré ce livre de Rouja Lazarova, un des meilleurs livres que j'ai lu cette année


Flora 28/12/2009 15:35


pour ma part j'ai bien aimé mais il ne m'a pas transportée, j'ai trouvé qu'il y avait trop de répétitions et que parfois on se perdait dans les personnages... mais intéressant quand même !


Leiloona 17/10/2009 11:55


J'ai déjà plusieurs avis positifs ! Noté et surligné. Quand j'aurai plus de temps, je le lirai ! :)


Flora 02/11/2009 21:08


Oui c'est à lire, en dépit de quelques longueurs cependant...


zarline 28/09/2009 16:06


J'ai également beaucoup aimé et je suis d'accord avec ta dernière phrase. Après ce livre, personne ne peut encore idéaliser le système sous l'URSS.


Flora 28/09/2009 21:13


cela m'a marqué à la fin de son livre, elle insiste bien sur ce point je trouve.


Armande 28/09/2009 08:05


Ce roman est pour moi un énorme coup de coeur !


Flora 28/09/2009 21:17



Pour moi, ce n'est pas un coup de coeur mais j'ai tout de même apprécié ce texte plutôt dénonciateur. je trouve qu'il y a beaucoup de points communs avec "enfant 44" !