Daddy road Killer de Florence Aubry

Publié le par Flora

Au début du roman, le père de Baptiste renverse une petite fille et la tue. Si c'est un accident, le père n'en est pas moins un chauffard, de ceux qui  ne supportent pas d'être doublés, qui accélèrent plus que de raison, et même qui n'hésitent pas à frapper les autres conducteurs, ce qui horripile le fils (et il y a de quoi !). Ce père n'a aucun scrupule pour transformer son fils en «chair à chaussée». Pour fuir cela, le seul moyen qu'a trouvé Baptiste est de se confier à son journal intime en écrivant les moments où son père, qu'il surnomme Saton, dérape sur la route... 
Sujet très intéressant, la peur et l'effroi  d'un fils devant son chauffard de père, mais pour moi roman mal conçu : j'ai peu accroché à ce roman aux narrations vraiment trop diverses. Au fur et à mesure, l'auteur suit plusieurs directions sans les approfondir : la réconciliation avec le père, le procès, l'image de la petite fille que suit Baptiste sans parvenir à l'approcher réellement, même si pour cela il approche sa soeur... Dommage car le roman perd peu à peu son intérêt. 

Daddy road Killer de Florence Aubry,
Mijade, 137 pages, 7 €,   roman pour adolescent dès 13 ans, paru en 03/2008

  

Publié dans L'attrape-livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article