Soyez impatients de lire "Syngué sabour" !

Publié le par Flora

« Quelque part en Afghanistan ou ailleurs » première phrase de "Syngué Sabour", nous plonge dans le quotidien d'une femme voilée qui se dévoile peu à peu.  Dans ce roman qui se lit d'une traite, une femme dont on ne connait pas le nom, est au chevet de son mari inconscient. Dehors, c'est la guerre civile. L'horreur. L'attente. La peur...

Petit à petit, la femme se livre et s'adresse à son mari : elle lui raconte sa vie auprès de lui, son enfance, ses rêves, ses joies mais aussi et surtout ses peines. Et progressivement, elle ressent une délivrance certaine à parler. 

Pourquoi ce titre "Syngué sabour" ? Cette femme assimile son mari à une
« syngué sabour », une pierre sacrée, "pierre de patience» dans la mythologie perse, un caillou magique sur lequel on déverse ses douleurs : « tu lui parles, tu lui parles. Et la pierre t’écoute, éponge tous tes mots, tes secrets, jusqu’à qu’un beau jour elle éclate. Elle tombe en miettes (…) et ce jour-là, tu es délivré de toutes tes souffrances, de toutes tes peines… » (p. 87).


Atiq Rahimi nous conte le parcours pas si simple d'une femme dans un pays qui les renie, les ruses qu'il lui a fallu déployer au quotidien pour survivre... Ce récit est troublant, fort et émouvant. A travers son héroïne, l'auteur attire l'attention sur la dure condition féminine « Quelque part en Afghanistan ou ailleurs »...

Editions POL  et ici les 20 premières pages du roman
Télérama ;  Papillon...

Publié dans L'attrape-Goncourt

Commenter cet article

Nicolas 29/06/2009 16:34

Je n'ai pas spécialement apprécié ce roman. L'histoire n'est pas particulièrement captivante, et le style assez froid. Je n'ai pas été sensible à l'éventuelle qualité de ce roman.

Flora 14/07/2009 18:48


tant pis, ce roman est particulier effectivement... pour ma part je n'ai pas trop aimé la fin, j'aurais préféré un happy end, soit le mari meurt et la femme peut s'envoler vers autre chose, soit le
mari "ressuscite" et renoue avec sa femme...  Mais l'auteur en a décidé autrement...


pom' 11/02/2009 19:43

le résume ne m'a pas accroché. faut voir!!

Flora 11/02/2009 21:26



Je comprends que le résumé ne donne pas forcément envie de le lire... Moi je n'avais pas beaucoup entendu parler du livre, du coup je n'avais pas de préjugés... Mais tu peux tenter, ce livre est
vite lu...  



Aifelle 08/02/2009 19:39

J'ai rencontré l'auteur et je lui ai demandé de m'écrire "syngué sabour" en persan, ce qu'il a fait très gentiment. Il y a eu un échange d'une heure environ, c'était dans ma librairie habituelle. J'ai un peu peur de le lire, je sais que je vais le trouver dur.

Flora 09/02/2009 21:06



Parfois je me dis qu'aborder un livre sans trop en savoir permet de plonger dedans sans appréhension aucune... C'est souvent ma tactique d'approche des livres et ça marche le plus souvent. Ce
n'est qu'après que je vais me documenter...  Mais je t'encourage à lire ce livre, surtout après avoir rrencontré l'auteur. Ta lecture va en être enrichie !



Aifelle 07/02/2009 11:12

Il est dans ma PAL et dédicacé par l'auteur !

Flora 08/02/2009 19:17


Whaou ! tu as reçu la dédicace oUutu as rencontré l'auteur ? Mais maintenant il faut le lire !!!


Ys 07/02/2009 10:54

Malgré tout ce que je lis partout, ce livre ne me tente pas : il a l'air si triste !

Flora 08/02/2009 19:18


Oui ça l'est, mais on assiste quand même à la libération intérieure d'une femme, donc c'est plutôt positif, à part la fin, pas vraiment réussie ou en tout cas sinistre...