"Les cinq quartiers de l'orange" de Joanne Harris

Publié le par Flora

Je vous le disais hier (ou avant hier), j'ai lu avec grand intérêt le roman de Joanne Harris "les cinq quartiers de l'orange". Ce livre m'avait été recommandé par ma libraire, qui me disait qu'il se passait dans notre région, près d'Angers. Effectivement, le cadre du roman se situe en Anjou et plusieurs fois les protagonistes vont à Angers. C'est toujours amusant de lire un texte qui évoque sa région même si l'auteur ne parsème pas son récit de détails réels. L'action se passe dans un petit village près de la Loire, mais peu importe à vrai dire ! Par contre, j'ai beaucoup aimé les passages où la jeune héroïne, la narratrice, prénommée Framboise, pêche dans la Loire et s'y baigne également.   

Les Cinq Quartiers de l'orange

Dans ce livre, j'ai souvent été estomaquée par les intrigues qui se mêlent, par l'ingénuosité de l'auteur à assembler les différentes parties de son récit :  le passé ne cesse de parasiter le présent, les morts ne cessent de hanter les vivants... Il est question de folie, d'amour, de l'enfance bafouée, de fragilité, de cruauté, de jalousie, de la grande Histoire qui vient troubler la petite... Tout cela assaisonné d'odeurs, d'effluves particulières puisque la mère de l'héroïne est fine cuisinière et que cet héritage ne sera pas vain...

Difficile de résumer ce livre et d'ailleurs en règle générale, je déteste raconter l'histoire du livre en cours tout comme je n'aime pas qu'on me confie trop de détails d'un livre. Deux trois choses me suffisent pour m'emballer ou pas. J'aime débarquer dans un univers sans presque rien en connaître. Mieux : j'aime me diriger dans le noir, sans boussole d'aucune sorte, et le plaisir survient alors de la surprise, de l'inconnu.

"Les cinq quartiers de l'orange" nous emmènent loin, très loin. Au départ, je pensais être gentiment promenée sur un chemin bardé de recettes de cuisine et finalement je me retrouve ballottée, parfois sans ménagement, dans un univers sombre, avec pour toile de fond guerre 39-45 et son flot d'horreurs. 

L'auteur distille ses effets et nous plonge dans un bain bouillonnant de passions amères, comme une marmite de confiture de tomates vertes... Un très bon livre à déguster l'été, en découpant une orange fraîche !
  
 

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

Finette 20/09/2008 12:52

J'ai beaucoup aimé ce livre. Comme toi, j'ai apprécié les petites références à Angers! ;)
Du même auteur, j'ai adoré "Chocolat". Le livre est plus réussi que le film, mais ce dernier est tout de même agréable à visionner.

Flora 28/09/2008 11:53


pas encore lu "Chocolat" mais vu le film... pas mal, notamment la musique !


Yv 15/09/2008 20:24

Je viens de le finir et comme toi, je suis très agréablement surpris. Je m'attendais à une lecture, disons simple alors qu'elle est dense et les descriptions des paysages et de la cuisine et des personnages sont très bien rendues.

Flora 15/09/2008 21:22


Je suis contente que ce livre t'ai plu... Effectivement, c'est surprenant comme univers. Je n'ai pas lu "Chocolat" mais j'ai vu le film et je me faisais une idée du type d'écriture de l'auteur
à partir du film. Comme quoi, les apparences sont trompeuses !  


Yv 06/09/2008 15:27

Je viens de l'emprunter, je finis ce que j'ai en cours et je me lance.

Flora 10/09/2008 19:44


j'ai hâte de connaître ton avis...