"Porteurs d'âmes" de Pierre Bordage, un livre porteur de sensations fortes

Publié le par Flora

Voici un livre qui m'a tenue en haleine jusque tard hier soir ! Je n'ai pas l'habitude de ce type d'ouvrage, futuriste avec une dose de polar...   Et pourtant, ce fut passionnant à lire. Trois personnages se partagent l'espace du roman : Léonie, une jeune Africaine avec un passé plutôt lourd de prostitution forcée, Cyrian, un jeune homme issu d'un milieu plus que favorisé, attiré par une sorte de secte secrète, et Edmé, un officier de police en fin de carrière, à la fois blasé, écoeuré et fatigué par ce qui l'entoure.       
                         
L'auteur nous fait découvrir ces trois personnages, et aussi beaucoup d'autres, chapitre après chapitre, sans que nous puissions voir les liens entre eux, ce qui permet de suivre trois histoires à la fois... A la fin du livre, l'auteur parvient à relier ces personnages entre eux. 

Certaines péripéties ainsi que certains détails sont un peu alambiqués parfois (sur la fin de l'ouvrage notamment), mais tout ceci s'efface devant le talent de l'auteur à nous emmener dans son univers, un univers très proche de notre réalité. A travers le personnage de Léonie notamment qui subit quantité d'épreuves, dont Cyrian est le témoin : "Souffrance, humilation, exploitation, le lot quotidien de millions d'hommes, de femmes et d'enfants sur la terre, pendant que d'autres se vautraient dans un luxe tapageur en agitant, comme des crécelles, les droits de l'homme, les Lumières,  la raison, la démocratie, une farce sinistre dont il était l'un des acteurs ou, au moins, le spectateur complaisant".  L'auteur ne mâche pas ses mots pour dénoncer telle ou telle chose, il ne prend pas non plus de pincettes pour décrire certaines situations plutôt écoeurantes. Les situations décrites sont parfois un peu dures à soutenir. J'ai rarement des cauchemars mais durant cette lecture, je me suis surprise à me réveiller en sursaut, donc âmes sensibles s'abstenir !  

Je m'aperçois que j'ai occulté l'argument principal du livre (le fait qu'un individu puisse s'introduire dans l'âme d'un autre... d'où le titre) car finalement ceci m'a moins importé que tout le reste : la description du squatt, les relations entre flics d'une même équipe, la survie de Léonie dans les rues de Paris... et le rythmme du récit,  très puissant. Chaque fin de chapitre donne envie de poursuivre et donc on ne peut lâcher ce livre facilement ! Une bonne lecture, distrayante.  


Ce livre fait partie, comme "la femme de l'Allemand" du prix des lecteurs angevins, et aussi du prix des lecteurs inter-CE (CEZAM) 2008.


Site officiel de l'auteur :
ici
D'autres sites :
- les éditions Au diable Vauvert où est évoquée "l'efficacité narrative" de l'auteur et quelle efficacité en effet !
- très belle critique d'Emilie Briand sur
Evene
- l'avis de Sylire , Coeur de chêne, Joëlle,

Publié dans L'attrape-livres

Commenter cet article

yves 12/05/2008 13:59

Ah oui, voilà un des trois bons livres du prix. Quelle histoire à l'écriture bien maîtrisée. Un univers vers lequel je ne serais a priori pas allé, mais que je ne regrette pas du tout d'avoir visité, loin s'en faut !

Flora 12/05/2008 21:41


je crois que Bordage a rallié de nouveaux nombreux lecteurs avec ce prix ! Moi aussi je le met en tête, même si je n'ai âps lu tous les livres de la sélection, loin de là ! et d'après ce que
j'ai compris, j'ai dû lire les plus intéressants...


Joelle 15/04/2008 12:32

Comme toi, le sujet principal du livre (le transfert d'âme) a un peu disparu au profit des questions de société abordées dans le roman. Mais l'ensemble est très réussi !

Flora 14/04/2008 21:41

je n'ai lu que deux livres pour l'instant.... j'ai du retard ! Je suis heureuse de partager la découverte de ce livre avec toi et j'espère avec d'autres !

sylire 14/04/2008 19:40

Nous sommes d'accord sur la réussite de ce livre. c'est un de mes préférés dans la sélection.