"Alabama song", tendre (et cruelle) est la vie

Publié le par Flora

"Ecrire c’est passer tout de suite aux choses sérieuses, l’enfer direct, le gril continu, avec parfois des joies sous les décharges de mille volts».
alabam.jpg
Le ton est donné. Gilles Leroy raconte la vie de Zelda Fitzgerald, la femme de l'écrivain. Souvent, son style m'a fait penser à la retranscription d'un air de jazz, léger, aérien mais en même temps tragique, avec des soubresauts qui nous font pressentir le pire. Voilà, j'aurais dû écouter le duo Chet Baker - Stan Getz en lisant ce roman... 
zelda.jpg
Belle mais canibalisée par son mari, Zelda lutte. Pas très drôle que ce qui nous est raconté là... Mais on se laisse porter par la petite musique de Gilles Leroy qui mélange les années dans son récit non linéaire. Peu importe ! On suit la vie faite de hauts et de bas (mais finalement ce sont plutôt les bas dont il est question) de cette femme, certains étant inventés comme nous le révèle l'auteur à la fin. Peu importe encore si cette biographie romancée ne respecte pas la réalité !  L'essentiel est ailleurs.  Dans la solitude, dans l'abandon, dans l'amer constat : «J’ai épousé un artiste ambitieux, me voici douze ans plus tard flanquée d’un notable ivrogne et couvert de dettes, telle la dernière des rombières.»
 



Publié dans L'attrape-Goncourt

Commenter cet article

Daniel Fattore 01/10/2008 22:03

C'est du bon. Je me suis fait, la semaine dernière, une petite cure de Francis Scott Fitzgerald: il aurait eu son anniversaire le 24 septembre.

Flora 09/10/2008 00:15


Je suis désolée mais je n'ai encore jamais lu Fitzgerald... je crois avoir essayé il y a bien longtemps avec un de ses romans "Gatsby" mais j'ai abandonné assez vite, à essayer, à nouveau



sybilline 27/07/2008 10:36

Je découvre ton blog et j'apprécie beaucoup tes commentaires et présentations..
Le livre dont tu parles ici t'a-t-il finalement plu? Ceci parce que j'ai une hésitation quant à cette lecture...

Flora 01/08/2008 18:45


Merci pour ce gentil compliment ! pour "Alabama song", j'ai bien aimé ce livre... ce texte est comme une musique, il faut se laisser porter...


karine 25/03/2008 14:51

super ton blog, bravo, ça donne envie de lire ! voire d'écrire tiens tant qu'on y est ! bisous k